Jean-Pierre Fabre après son vote le 22 février 2020 au CEG Kodjoviakopé à Lomé

Jean-Pierre Fabre, ex chef de file de l’opposition n’a pas eu de score honorable au lendemain de la présidentielle du 22 février 2020. Le parti l’a reconnu. Mais quelques heures après son vote, interrogé par Africa rendez-vous, M. Fabre, candidat de l’Alliance nationale pour le changement (ANC) avoue qu’il n’aura autre choix que, de suivre un autre candidat, s’il est devancé.

« (…à les premières tendances placent en tête les candidats du MPDD et d’UNIR (…) », peut-on lire dans le communiqué de l’ANC, signé de son directeur de campagne Patrick Lawson-Banku, le soir du 22 février 2020.

Une manière à l’ANC de reconnaitre, selon plusieurs observatoires être dépassé par le candidat de la dynamique Kpodzro, Agbeyomé Kodjo. Le parti précise toutefois que la mise hors service du service de compilation de l’ANC par Togocom, ne lui a pas permis de collecter toutes les informations nécessaires à une analyse plus complète des résultats.

Un peu après avoir voté, Jean-Pierre a souligné qu’il n’hésiterait pas à soutenir le candidat de l’opposition s’il est devancé. « C’est un accord entre nous, que s’il advenait que quelqu’un de nous soit en première position que les autres le soutiennent au second tour », a-t-il confié à Africa rendez-vous.

« Et donc, je n’aurai pas le choix », a-t-il ajouté, après un petit temps de silence.

Tard le soir, le candidat Agbéyomé Kodjo, a indiqué être largement au-delà de 60% des suffrages exprimés.

« En dehors de la Préfecture du Golfe où notre champion est en coude à coude avec celui du MPDD, c’est un véritable raz de marée, une vague bleu-blanc qui s’annonce. Une belle, nette, éclatante, incontestable et irréprochable victoire en perspective », a écrit le ministre Gilbert Bawara, sur son compte Twitter.

Malgré les sordides manouvrières de fraudes en tout genre du candidat Faure Gnassingbé sur toute l’étendue du territoire national et plus particulièrement dans la partie nord du pays, les tendances montrent une percée indiscutable du candidat Agbéyomé Kodjo“, fait savoir l’Alliance des démocrates pour le développement intégrale (ADDI) dont le candidat Aimé Gogué a été aux élections.

Le parti ADDI tient à féliciter pour cette performance qui donne au peuple togolais, la conviction que l’alternance en 2020 est possible“, a ajouté Dr Nagnandja Kamaptibe, 1er Conseiller spécial du président, qui a signé le communiqué en date du 23 février 2020.

La Commission électorale nationale indépendante (CENI) dit tout mettre en œuvre pour proclamer les résultats provisoire au plus tard le lundi 24 février 2020 à 20h GMT.