Togo fabre decline une invitation non envoyee
Jean-Pierre Fabre, ex chef de file de l'opposition

L’Alliance nationale pour le changement (ANC) de Jean-Pierre Fabre, face à la presse, ce 21 novembre 2019, dit exiger un dédommagement. Ceci, dans l’affaire des incendies des marchés de Lomé et de Kara.

Le parti orange dit se baser sur des propos tenus par Mohamed Loum, le principal témoin dans l’affaire des incendies des marchés devant l’Archevêque émérite de Lomé, Mgr Philippe Fanoko Kpodzro.

Mohamed Loum confirme, avec force détails, les accusations portées contre les autorités togolaises. Il renouvelle ses affirmations selon lesquelles, les incendies des marchés de Lomé et de Kara (…) sont l’œuvre des autorités togolaises qui les ont planifiés et exécutés pour détruire l’opposition togolaise et la société civile regroupées à l’époque au sein du Collectif Sauvons le Togo“, fait observer l’ANC.

Et, au parti d’ajouter que les personnes mises en cause, font partie de la crème du pouvoir RPT/UNIR. “Selon Mohamed Loum, le plus haut sommet de l’Etat est également impliqué“, rappelle Jean-Pierre Fabre.

Se basant sur des déclarations qui ont pris l’allure de confessionnal, l’ANC dit exiger le dédommagement de tous les sinistrés, la levée des inculpations et l’ouverture d’une enquête indépendante pour établir la vérité sur cette affaire ainsi que sur les circonstances du décès d’Etienne Yakanou.