Plus besoin de visa pour se rendre en Éthiopie. La quatrième édition du rapport sur l’indice d’ouverture sur les visas en Afrique 2019, de la commission de l’union africaine (UA) et de la Banque africaine de développement (BAD) vient préciser que le pays qui abrite le siège de l’UA annule les procédures de visa avant de s’y rendre.

A travers cette annulation de visa de l’Éthiopie, le pays réalise un bond record de 32 places dans l’indice et rentre dans le top 20 des pays les plus ouverts aux visas en Afrique.

La commission de l’UA et la BAD disent noter plus de 20 pays en moyenne ouverts aux voyageurs africains sans visa ou avec un visa à leur arrivée.

Il s’agit de la Gambie, Tanzanie, Éthiopie, Djibouti, Somalie, Madagascar, Comores, Kenya, Maurice, Mozambique, Mauritanie, Togo, Cap vert, Guinée Bissau, Ouganda, Ghana, Rwanda, Sénégal, Bénin, et Seychelles.

Cette lancée va permettre à l’Afrique d’être en mesure de tirer profit des avantages de la zone de libre-échange continentale, du marché unique africain du transport aérien et du protocole sur la libre circulation des personnes.

Les pays les plus performants en matière d’ouverture des visas en 2019, paraissent les pays les plus attractifs en terme d’investissements directs à l’étranger et bénéficient d’un fort taux de croissance, y compris dans le secteur du tourisme en 2019.

« Pour intégrer l’Afrique, il faut abattre les murs ! La libre circulation des personnes et en particulier la mobilité de la main-d’œuvre sont cruciales pour promouvoir les investissements », a souligné Akinwumi Adesina, président de la BAD.

Pour rappel, en 2016, l’exemption de visa n’était possible que dans un cinquième du continent.