Des enfants togolais se sont retrouvés ce lundi 16 juin autour du gouvernement et de l’UNICEF pour célébrer la 24ème journée de l’enfant africain. Au Togo, l’évènement a été marqué par la projection d’un film documentaire intitulé « Là où j’apprends ». Ce film relate les conditions d’étude des enfants togolais. Le rapport sur l’état des lieux et acquis en matière de l’éducation au Togo a été également présenté. Un rapport qui révèle une disparité entre le milieu rural et celui urbain.

S’inspirant du thème 2014 :”Une éducation de qualité, gratuite, obligatoire et adaptée pour tous les enfants, l’affaire de tous”, les enfants togolais ont lancé une opération de collecte de documents pédagogiques afin d’assister leurs frères et sœurs démunis des milieux ruraux.

La représentante de l’Unicef au Togo Dr Viviane Van Steirteghem, a déclaré que la parité doit être de mise. Elle a développé son idée en ces termes «Tant qu’une petite fille issue d’une famille démunie, vivant en milieu rural n’a pas les mêmes chances d’apprendre que le garçon de la famille urbaine, nous n’aurons pas atteint notre objectif en matière d’éducation ». De son côté, la ministre de l’Action sociale Dédé Ahoéfa Ekoué (Photo),  a précisé la vision du gouvernement togolais « Nous avons fait le choix d’atteindre une éducation de qualité pour tous».

Rappelons que la journée de l’enfant africain a été instituée en 1991 en mémoire des enfants de Sowéto qui ont été abattus pour avoir réclamé leur droit à l’éducation sans discrimination.

Voltic Togo