Sika Gnagniko, responsable communication FAIEJ

Mardi 26 juillet 2016, cinquième jour de la Foire du Made in Togo, les opportunités d’accompagnement et de financements des idées entrepreneuriales des jeunes sont passées au peigne fin. Une initiative de structures décentralisées qui appuient le développement à la base.

Il s’est donc agit pour le Fonds d’appui aux initiatives économiques des jeunes (FAIEJ) d’expliquer que sa mission consiste entre autres missions de mobiliser les ressources internes et externes aux fins de soutenir les initiatives de jeunes togolais et de les encadrer dans la mise en œuvre de leur micro projet.

Selon les explications de Sika Gnagniko, responsable communication du FAIEJ, tout jeune togolais âgé de 18 à 35 ans peut postuler à des services offerts par la structure. Des services qui, a-t-elle expliqué, sont d’ordre techniques en ce qui concerne la formation, l’orientation et le service financier décliné sous forme de crédit jeune entrepreneur (CJE), CJE+ et la garantie de financement ; avec l’appui d’institutions bancaires de la place. Le remboursement de ces crédits est échelonné sur une période maximale de 36 mois.

Au Togo, ils sont plus de 1.000 de ces jeunes entrepreneurs à avoir bénéficié de ces accompagnements financiers et plus de 7.000 formés.

Le Programme d’appui au développement à la base (PRADEB) qui offre lui aussi des services similaires a expliqué les voies et moyens pour les jeunes entrepreneurs d’avoir accès.