Le webinaire de Coaweb sur Georges Floyd
La représentativité ou encore le respect de la diversité dans les instances internationales à l’épreuve du choc “Georges Floyd” fait encore débat. Le sujet a été au centre d’un webinaire organisé par le Centre d’observations et d’analyse du web (COAWEB), le 13 juillet 2020.  Il a eu pour thème, “les réseaux sociaux et les fake news dans le débat sur la diversité“.
La place des ressortissants des pays du Sud au sein des institutions internationales a été abordée. A en croire Abdoul Salam Bello, économiste et fonctionnaire des nations unies, les structures internationales soucieuses de promouvoir en leur sein une meilleure représentativité, encouragent fortement les candidatures issues de la diversité.
“Cela va de soi parce-que ces institutions veulent aussi assurer leur rayonnement”, a laissé entendre M. Bello.
Cependant, a-t-il précisé, ce n’est pas pour autant une raison pour négliger les critères professionnels notamment les performances des candidats.
Cette diversité se fait également remarquer en France, à en croire, Feddy Clairembault, délégué général de Eveil, une association d’éveil de jeunes à la citoyenneté en France. “Quand on prend un pays comme la France, la diversité s’installe dans les agglomérations, les écoles et les services. Vous avez votre voisin, votre collègue de travail, qui vient d’ailleurs”, a expliqué M. Clairembault.
Toutefois, il fait remarquer que la diversité n’est pas un long fleuve tranquille. “Il y a des parfois des conflits non pas forcément entre l’étranger et l’autochtone mais entre des personnes issues de la diversité”.
C’est cette diversité que l’artiste peintre togolais Jean Koumy dit traduire dans ses tableaux avec un mélange de couleurs, même depuis l’aéroport international Gnassingbé Eyadéma, une porte d’entrée au Togo.
Pour Sylvio Combey Combetey, journaliste, spécialiste de fact-checking, cette diversité est aussi remarquée au Togo avec un métissage des cultures ou d’ethnies. “depuis quelques années, des femmes du Sud du pays épousent les hommes du Nord, ce qui traduit une certaine diversité aussi dans le pays”.

LIVE

Gepostet von COAWeb am Montag, 13. Juli 2020

Ce webinaire modéré par Florent Tiassou et Noël Kokou Tadegnon, spécialistes de fact-checking à Coaweb, a également servi de cadre pour aborder le sujet en lien avec l’utilisation “malsaine” faite des réseaux sociaux après le meurtre de Georges Floyd.
Voltic Togo