Agbéyomé Kodjo en campagne le 9 février 2020

Gabriel Messan Agbeyomé Kodjo, le candidat de l’Initiative Kpodzro promet le meilleur aux Togolais. Il est parti en opération de charme dans la préfecture des Lacs, et a insisté sur quelques points qui selon lui, vont permettre aux Togolais de mieux vivre, si et seulement si, élu au lendemain du 22 février 2020.

La création d’emplois et de richesse, la distribution des biens, la protection des droits humains sont entre autres, les promesses de campagne du candidat Kodjo, que ce soit à Agbodrafo, Aklakou, Anfoin ou encore, à Aného.

Il a promis qu’il ne fera ni de chasse aux sorcières, ni de vengeance, précisant que c’est l’une des recommandations de Mgr Kpodzro qui l’a investit.

Les pays qui nous devancent aujourd’hui, étaient bien derrière nous. Ce retard sera très vite rattrapé”, a-t-il lancé à la foule.

Il est une fois encore revenu sur les principaux points de son projet de programme politique entre autres, l’amélioration des conditions de vie des travailleurs du secteur public avec une augmentation du niveau du point indiciaire, comme ceux du privé avec l’élaboration et l’adoption d’un projet de loi relatif au mobbing aux fins de protection de la dignité des travailleurs.

M. Kodjo a promis ramener si élu, les frais d’établissement du passeport de 30.000F CFA à 10.000 et la carte nationale d’identité de 5.000 à 2.000 F CFA, les deux pour une validité de 10 ans.

M. Kodjo est en course avec 5 autres candidats de l’opposition. Il les a une fois encore, exhortés à le rejoindre pour une victoire effective.