Des élèves dans une école publique au quartier Agoè à Lomé / crédits photo: Sylvio Combey

 Au Togo, les enseignants ont “enfin” leur statut particulier. Le gouvernement a adopté  le mardi 28 août 2018 le statut particulier des fonctionnaires de l’enseignement au Togo au cours du conseil des ministres.

D’après  le communiqué sanctionnant ce conseil, cette décision est le fruit d’un long processus de dialogue et de concertation entre l’exécutif et les fédérations des syndicats d’enseignants. Aussi, souligne-t-on, l’implication et la contribution de tous les acteurs du système éducatif togolais.

Pour le gouvernement, ce texte consacre la protection et la valorisation de la fonction d’enseignant.

Selon le communiqué, ce texte professionnalise le métier d’enseignant, précise et clarifie les différents corps dans ce métier. Il fixe les règles d’éthique et de déontologie et réglemente les évolutions de carrière, les droits et avantages ainsi que le régime disciplinaire et les obligations du métier d’enseignement.

Le statut particulier a été prévu par le protocole d’accord signé entre le gouvernement et les syndicats d’enseignants le 18 avril 2018. Un protocole relatif au secteur de l’éducation qui s’inscrit dans le cadre des efforts visant à apaiser durablement le climat social dans ce secteur et à améliorer les conditions de vie et de travail  des acteurs du système éducatif togolais.

Ce statut particulier a été le mobile de grèves répétées dans le secteur éducatif au Togo.

Voltic Togo