Le Roi Agokoli

Les rois et chefs traditionnels du Togo semblent être préoccupés par les évènements en pays Guin. Agokoli IV,  le Roi suprême des Ewé, président de l’Union des chefs traditionnels du Togo  a eu à s’entretenir avec les chefs et ensuite prêtres traditionnels de la préfecture des Lacs.

La première rencontre, selon les informations parvenues à la rédaction d’Africa rendez-vous, s’est déroulée le 30 mai avec tous les Chefs traditionnels de la préfecture des Lacs. Ensuite, la deuxième avec les prêtres traditionnels, le mardi 07 Juin à Lomé, en sa résidence privée. Une centaine d’adeptes de différents couvents se sont aussi mobilisés.

Selon les indiscrétions, le Roi Agokoli IV a eu l’opportunité pour mieux cerner le fond du sujet et demandé aux gardiens des us et coutumes de prendre leur responsabilité pour éviter des incidents au cours de la célébration de la fête traditionnelle des Guins, cette année.

Les chefs traditionnels ont annoncé en Avril 2016, la suspension du prêtre de la divinité Koley, Nii Mantchè, pour fautes graves et profanation de la forêt sacrée.

« Nous vous destituons du poste du prêtre du couvent de la divinité Mama Koley à Glidji-Kpodji », avait souligné dans une correspondance de janvier 2016, le chef de la famille Afanou-Anim, indiquant que le prêtre en question avait dépassé “le seuil de tolérance lorsqu’il a organisé le rapt de la divinité lors de la cérémonie du 10 septembre 2015, occasionnant des blessés et la profanation du couvent”.

La 354ème édition de la prise de la “Pierre sacrée”, devra se tenir en Septembre prochain.