L’Alliance nationale pour le changement (ANC) de Jean-Pierre Fabre a voulu montrer sa force de grand parti de l’opposition. Jeudi 20 février 2020, pour clôturer sa campagne électorale, le parti orange a déferlé dans la capitale avec un caravane.

Que ce soit dans le Golfe 1, 2, 3, 4, 5 ou encore 6, militants et sympathisants de l’ANC, arborant t-shirts, foulards et brandissant des gadgets du parti ont sillonné des artères de la ville. Véritable démonstration de force pour le parti de cet ancien chef de file de l’opposition.

La campagne prend fin à minuit. Même si Jean-Pierre Fabre, le leader du parti rappelle que le scrutin sera émaillé de fraudes, il veut croire que la présidentielle de 2020 est la bonne pour le faire assoir sur le fauteuil présidentiel.

Longtemps dauphin de Gilchrist Olympio, leader charismatique de l’opposition, Jean-Pierre et les siens vont se désolidariser de l‘Union des forces de changement (UFC) qui a finalement décidé de faire alliance avec le parti au pouvoir. Depuis lors, l’ANC a gagné en confiance auprès des Togolais, enterrant l’UFC et devenant la deuxième force politique du Togo.

Samedi 22 février 2020, les Togolais auront à départager 7 candidats en lice dont Faure Gnassingbé, candidat à sa propre succession, pour un quatrième mandat.

Voltic Togo