Agbéyomé Kodjo en campagne le 9 février 2020

Une menace de levée de l’immunité parlementaire plane sur Gabriel Messan Agbéyomé Kodjo, candidat à la présidentielle du 22 février 2020. Un huissier accompagné de gendarmes sont entrés dans son domicile le 10 mars 2020 pour lui remettre une lettre.

Selon des sources proches du candidat Agbéyomé Kodjo, contactées par la rédaction d’Africa rendez-vous, cette lettre est pour l’informer d’une assignation à comparaître au parlement pour la levée de son immunité parlementaire.

Joint par Africa rendez-vous, M. Kodjo confirme et dit s’en remettre à Dieu. “On m’accuse d’avoir repris les propos de Monseigneur Kpodzro, que j’ai nommé un premier ministre, que je me suis adressé à l’armée, que j’ai créé un site web et que tout cela est un trouble à l’ordre public“, a confié M. Kodjo à Africa rendez-vous.

C’est le monde à l’envers. Selon les éléments en ma possession, je suis vainqueur et les Etats-Unis le savent. Ils m’ont félicité à travers un grand commis de l’Etat (…) Je ne suis pas le premier à nommer un premier ministre. Alassane Ouattara (président de la Côte d’Ivoire ndlr) l’avait fait. De toutes façons, je suis légaliste, je me prierai à la loi. l’histoire retiendra que la dictature a voulu me briser mais je suis entre les mains de Dieu“, a-t-il ajouté.

Interrogé sur ce qu’il appelle par “légaliste”, Agbéyomé Kodjo explique que c’est respecter la loi tout en poursuivant avec ses revendications.

Gabriel Messan Agbéyomé Kodjo, député à l’Assemblée nationale a été investi candidat par son parti politique Mouvement patriotique pour la démocratie et le développement (MPDD). Sa candidature sera soutenue par une dynamique portée par l’archevêque émérite de Lomé, Monseigneur Philippe Fanoko Kpodzro.

Proclamé officiellement deuxième au lendemain du scrutin du 22 février 2020, Agbéyomé Kodjo n’a de cesse réclamé sa victoire et insisté sur le transfert du pouvoir.

Le député-candidat a proclamé sa victoire avant la Commission électorale et a même nommé un premier ministre qui devrait former son gouvernement.

Voltic Togo