Agbéyomé Kodjo, candidat à la présidentielle du 22 février 2020

Agbeyomé Messan Kodjo, leader du Mouvement patriotique pour la démocratie et le développement (MPDD), demande l’arrêt de la campagne de vaccination à l’AstraZeneca contre la Covid-19 lancée au Togo. Ce leader politique en exil dit fonder sa requête sur la décision de suspension de la vaccination par six pays européens.

C’est à travers un Tweet que AMK l’a fait savoir. “La décision prise ce jeudi 11 03 (mars ndlr) 2021 par 6 pays européens d’arrêter l’usage du vaccin antiCovid19 AstraZeneca m’amène à exiger l’arrêt immédiat de la campagne de vaccination lancée au Togo”, a-t-il écrit sur son compte Twitter et de poursuivre “Faute de quoi les auteurs seront tenus responsables des conséquences”.

Au Togo, cette campagne a démarré avec des membres du gouvernement le 10 mars 2021 et s’est poursuivi le 11 mars avec le personnel soignant en attendant de faire vacciner les personnes de 50 ans et plus.

Le ministre togolais de la santé et de l’hygiène publique, Moustafa Mijiyawa a confié à Africa rendez-vous que depuis le démarrage de la campagne personne n’a encore présenté d’effets secondaires.

Au moins 7 pays européens ont déjà interrompu l’utilisation d’un lot d’un million de doses du vaccin AstraZeneca, envoyé à 17 pays de l’Union européenne. Ils disent avoir détecté des problèmes de circulation sanguine chez plusieurs personnes vaccinées.  Il s’agit du Danemark, de la Norvège, de l’Estonie, de la Lituanie, de la Lettonie et du Luxembourg,

L’Autriche avait annoncé l’arrêt d’administrer un lot après le décès d’une infirmière de 49 ans qui a succombé à de “graves troubles de la coagulation” quelques jours après l’avoir reçu.

AstraZeneca est produit par la fusion de deux laboratoires suédois Astra et anglais Zeneca.

Le Togo a reçu un premier lot de 156 milles doses.

Voltic Togo